Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

ILETAITUNEFOISLENET
iletaitunefoislenet

pour m'écrire:


ma citation:
en une vie on ne sait rien
en plusieurs on sait peu de choses
en une éternité on doit encore apprendre
avoir la sagesse ,l'intelligence de savoir
que nous ne sommes que de passage
respecter les autres quels qu'ils soient
et savoir rire de soi

Anitap

les dessins crayon : honney merci....

électron libre j'aime dire ce que je pense

je déteste la dictature , et la pensée unique.

j'assume toujours mes ecrits
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- il etait une fois un salon
- mes dedicaces net
- article 03 du parus dans le journal le satanas.hum hum mon humour !
- erotique sensuel , j'aime ecrire
- mes coup de coeur arabe maghreb les autres

5 DERNIERS ARTICLES
- Monsieur Jasmin 2013
- Monsieur JASMIN
- patate
- PATATE
- le temps
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- PEAU BLANCHE CONTRE PEAU NOIRE
- il se reconnaitra.........
- a quoi tu penses?
- à Marc
- le papillon
- silence de brumes
- patate
- Monsieur Jasmin
- etranger
- un troquet pas comme les autres

BLOGS FAVORIS
Ajouter iletaitunefoislenet à vos favoris
 Monsieur Jasmin 2013 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Monsieur Jasmin

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 20-05-2013 à 12h40

 le temps Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 


       écrit  sur cette musique un soir de tristesse



le temps me parait long

il passe si vite

il court si loin

tous ces jours perdus sans toi

tous ces jours qu'on ne rattrapera pas

tous ces jours , à penser a toi

ils nous amènent vers la vieillesse

immuable désespérante échéance

tous ces jours qui s'effilochent

tous ces jours qui me laisse incertaine

ces silences et ces mystères

ce temps qui me désespère

a regarder se fondre ma beauté

ces traits tirés ce sourire sans joie

ce regard vide sans espoir

le temps implacable, laisse mourir mes espoirs

pour un mot de toi pour un seul regard

je me damnerais, je donnerais le temps qu'il me reste

je renierais ma foi

les dieux m'ont punie, ils m'ont abandonnés

je ne croyais qu'en toi, je ne voyais que toi

la déesse m'a délaissé, je n'ai plus rien que toi

toi qui est loin de moi

toi qui ne pense pas à moi

quand tu la serre dans tes bras

quand tu la soumet a ta volonté

quand tes lèvres caressent sa peau

quand dans un cri elle hurle sous toi

Penses tu a moi ?

moi qui me meure sans toi

quand dans un ultime assaut tu la sacrifie a ton désir

c est moi que tu sacrifies, mes ongles griffent ma peau

ma chair me brûle

pour t'avoir en moi

je tuerais

je renierais ce qui est moi

ma colère explose

quand je l'imagine dans tes bras

mon regard se fait noir

ne vois tu pas

a quel point j'ai besoin de toi ?

ne vois tu pas comment mon corps crie sans toi ?

mes sens me trompent ,la nuit je rêve de toi

a ton parfum, a ta peau, a tes muscles si tendus

a ta virilité a ton odeur a ta chaleur a ton corps si lourd sur moi

mes lèvres murmurent ton prénom

quand je laisse mon esprit aller vers toi

tendue jusqu'à l'extrémité, je te respire, je t'aspire

ma vie n'est rien que ce besoin de toi

plus rien ne compte pour moi, plus rien que d'être a toi

la tempête fait rage en moi

si soudaine si puissante qu'elle me laisse effondrée, sans vie, sans force

l'orage est passé, ma tristesse me suit comme une compagne

je préfère mourir que de te déplaire

je préfère partir que de te perdre

sais tu a quel point j'ai hurlé, j'ai prié ,j'ai gémis ton prénom?

sais tu la femme que je suis devenue?

a quel point mes sens sont en alertes?

sais tu que chaque jour, chaque nuit je brûle pour toi?

je donnerais mon âme au diable ,ma vie

mes sourires ,pour être aimée de toi

pour sentir ton regard se baisser sur moi

sais tu a quel point ma vie est fragile sans toi?

toi qui est ma vie ma force ma loi

Passe le temps qui t éloigne de moi

Passe les mois , les années , a la vitesse des nuages d'un orage d'été

Gronde le tonnerre les jours les nuits se ressemblent noirs et nuageux

Passe les doutes les incertitudes

passe la colère et la détresse

Un temps de répit s'offre a moi

Comme un baume apaisant le temps efface les traces

Le temps laisse un doux pincement

Le temps se montre clément

Il me laisse un doux message

apaise mes doutes et mes tourments

Comme un deuil a présent je pense a toi

Comme un ancien amant , un amour d adolescent

Un léger tourment

Si j'avais su , mais a présent il n'est plus temps

Il est trop tard pour revenir en arrière ,trop tard pour pleurer

Il me reste ton image ta voix et ton chant

Il me reste a t'aimer comme on aime un dieu

Lever les yeux au ciel, sourire dans la brume

Sourire a la caresse d' un rayon de soleil

Et s'éloigner sans bruit , disparaître en te parlant

En te priant , dieu qui veille sur moi

Fait que je l'oublie a présent ,fait que ma douceur revienne

Je te demande l'apaisement , a genoux devant toi

Les yeux levés les bras au ciel je regarde tomber la pluie d'été

Mes larmes coulent au fond de moi et pour toujours

Il ne reste que l'apaisement le paix et l'oubli

C est la fin , mes yeux se ferment une larme au coin des yeux

Je m'endors avec ton visage, l image que j'ai de toi

Celle d'un roi, d'un lion ,d'un dieu

Celle de l'éternelle jeunesse celle de ta force qui a balayé  ce qui était moi

Pour ne faire de moi que ton esclave

ton adoratrice lointaine , tellement humaine.

Il n'existe plus que moi ,

dans un ultime soupir je prie pour toi

Qu'elle soit belle et magnifique

Qu' elle soit douce et limpide

Qu'elle soit différente de moi

Qu'elle te griffe te maltraite

Qu'elle t'aime qu'elle se désespère

Qu'elle se fragilise sous ton regard

Qu'elle te haïsse, qu'elle te maudisse

Qu'elle t' aime aussi fort que moi

Qu'elle soit belle qu'elle soit sublime

Qu'elle ne vit que par toi

Moi je pars sans un regard

Que dieu ait pitié de toi

Que dieu te protège et t'aime

Je vous regarde , un doux sourire aux lèvres

Je te regarde éclatant de rire aux joies de tes enfants

Je ne peux que m'attendrir a ton sourire bienveillant

En un temps il y a très longtemps j'espérais que ce fut moi

Que tu embrasserais si tendrement si farouchement

Mais il est temps

regagner mon île, Mon chez moi.

me laisser glisser dans mes rêves

Dans la douceur de l'éternel printemps.

Un jour viendra ou toi et moi

A jamais liés par l' éternité

Un jour viendra ou toi et moi

On se retrouvera

Dans cette île ou il n'y a que l'amour que j'ai pour toi

Gardé bien secret, au chaud en t'attendant

Tu me regarderas , plus rien ne nous séparera

S'il existait un dieu alors ce serait l amour que j' ai pour toi

Dans la douceur de la nuit , toi et moi on s'aimera

tes baisers sécheront mes larmes

ce jour la dans un élan je me mettrais a genoux

prierais de nouveau ce dieu qui nous a séparé

de nouveau je croirais en lui.

Pars mon amour si beau si doux

Pars vers la joie ,vers cette vie qui t'es si chère

Pars sans un regard ,pars .

A jamais je t'attendrais ………

Anita  P

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 08-09-2010 à 21h47

 poeme Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 08-09-2010 à 21h42

 silence de brumes Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Tu ne pourras jamais entrer dans mon cœur

Il est plein de douceur de chaleur

Il n'est qu'a lui

Il n'est que bonheur

Si un jour

Tu me croises

Au détour d'un chemin

Tu verras dans mes yeux

Les étoiles qu'il y a allumé

Tu verras mon visage rayonner

Tu verras la femme se révéler

Tu verras la passion l'animer

Il ne peut y avoir dans mes yeux que rêveries

Le soir tombe, la lune est la

En regardant le ciel

Je l'imagine

A coté de moi si près!

Nos regards se croisent

Plus question de parler

Seul nos envies se laissent aller

Seul entre deux monde

Il est la avec moi

Il est présent, il remplit l'espace

Si loin que mon regard peut porter

Si loin que mes rêvent peuvent aller

Il est ici, dans l'air, dans le vent

Il est dans la brume, dans le froid

Bercée par ses pensées il me réchauffe

Il est ma vie, ma foi, ma loi

La place qu'il a laissée a jamais

Ne pourra être comblée

Jamais des mots ne m'ont tant touchés

Je l'entends dans le bruissement du vent

Je l'entends dans les vagues qui se brisent

Je le vois dans le reflet de l'eau

Dans la magie du printemps

Dans l'espace et le temps

Dans mes rêves les plus beaux

Dans mes nuits les plus sensuelles

Éternels instants, éternels moments

Silence et temps

Silence et langueur

Silence et bonheur

De regarder le monde si calme si beau

De savourer le silence

A lui être seule

Quand le soleil viendra

Que la journée pointera

Que mes bras alanguis de baisers de la nuit

Seront enfin apaises

Demain, je retournerais avec lenteur vers le bonheur

Encore une fois mon amour

Encore une nuit a toi

Dans un coffret je déposerais tes baisers

Dans mon coeur bien niché seront tes mots doux

Légers soupirs légers murmures

Toi et moi liés a l'éternité

Une étoile s'est allumée

Si haut, si loin, si belle

Le regard qu'il porte sur moi

La caresse de la lune

Rien ne bouge

Le temps s est arrêté

Légers regards de regrets

Légers sourires complices

Comme un murmure entend ma voix chanter

Pour toi, pour nous, pour l'éternité

Anitea

  Lire les 2 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 18-10-2008 à 22h37

 le papillon Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

 
Comme un papillon sur l'épaule
je vire et je m'envole
Comme un papillon sur l'épaule
fragile et sans parole
Je regarde, je m'affole.
Comme un papillon sur ton épaule
un jour je suis venue
comme un symbole.
L'auras tu vu ce papillon qui tourbillonne ?
doucement se pose respire et se repose
si tu m'avais vu, tu te serais arrêté de marcher
si tu m'avais sentis là sur ton épaule
Alors tu aurais su… mais j'extrapole.........
il y avait un papillon sur ton épaule
dans un léger bruissement il s'envole
tête folle, pour un jour, un an, une vie
tu ne le sauras jamais, le papillon s'est envolé
Et si la chance venait de te quitter ?
Qui sait ..... A quoi cela sert un papillon sur une épaule ? 
A rien si ce n'est aimer la liberté 
A rien si ce n'est peut être encore rêver

Anita P
 

  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 16-12-2006 à 14h00


|<< | 1 |  2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12  >>> >>|


SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 26-08-2006 à 08h36 | Mis à jour le 26-11-2014 à 21h35 | Note : 7.05/10